Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


L’association « carence en acide folique et grossesse » est très fréquente. La plupart des Français et des Françaises souffrent de ce déficit vitaminique sans le savoir.

L’acide folique, également appelé folate, est une vitamine hydrosoluble du groupe B (vitamine B9). Cette vitamine permet de protéger contre diverses maladies, et prévient de nombreuses malformations néonatales chez le bébé.

La grossesse augmente considérablement le besoin en acide folique. L’apport de ce dernier est exclusivement alimentaire (il n’est pas synthétisé à l’intérieur du corps humain), d’où la nécessité d’une supplémentation médicamenteuse pour équilibrer cette augmentation du besoin.

Mais quelles sont les conséquences d’une carence en acide folique ? et quels sont les aliments qui contiennent cette vitamine en grande quantité ?

C’est quoi l’acide folique ?

Le nom de l’acide folique vient du mot latin folium (= feuille en Latin), parce que, les légumes à feuilles vertes sont les principaux fournisseurs de cette vitamine.

L’acide folique est une vitamine du groupe B, on l’appelle également vitamine B9 ou folate. C’est une vitamine vitale que le corps est incapable de produire par lui-même. Elle doit donc être importée à travers la nourriture et l’alimentation.

La nomenclature « vitamine B9 » est principalement utilisée pour parler de la forme naturelle de l’acide folique, retrouvée dans divers aliments. Alors que le terme « acide folique » devrait signifier le produit synthétique, retrouvé dans les suppléments médicamenteux.

Cependant, pour la majorité des gens, y compris certains médecins, les deux termes sont équivalents.

Aliments contenant l’acide folique

acide foliqueL’acide folique est présent dans les légumes à feuilles vertes, les légumes-racines (carottes, asperges), le pois, les haricots verts, les tomates, les pommes de terre, les champignons, la farine de soja, les noix, les œufs, les poissons, les huîtres, le lait, les extrait de levure, le riz non pelé et les fruits tels que les oranges, les pamplemousses, les fraises, les cerises, les raisins et les bananes.

Donc une alimentation variée est généralement suffisante pour assurer un apport adéquat en vitamines B9. Mais même avec ce type d’alimentation une supplémentation médicamenteuse est souvent nécessaire au cours de la grossesse.

L’acide folique est sensible à la lumière et à la chaleur. La teneur en acide folique dans les légumes cuits est 80% inférieure à celle des légumes non cuits.

Les causes de la carence en acide folique

Mais pourquoi tant de gens ont-ils une carence en acide folique, même si la vitamine se trouve dans de nombreux aliments? Il y a plusieurs raisons à cela:

L’acide folique dans l’alimentation est extrêmement sensible à la lumière. Les aliments qui étaient à l’origine riches en acide folique, mais mangés longtemps après la récolte, contiennent à peine une petite quantité de vitamine B9. La vitamine se décompose sous l’influence de la lumière.

L’intestin absorbe de façon plus efficace l’acide folique non lié à d’autres molécules. Cependant, dans l’alimentation, le folate est lié à d’autres substances. Ainsi, seulement une partie de l’acide folique présente dans l’alimentation est absorbée par l’intestin. Alors que, l’acide folique synthétique sous forme de comprimés, offre l’avantage de fournir de la vitamine B9 non liée, et donc plus facilement absorbable.

En outre, il existe des médicaments qui peuvent entraîner une carence en acide folique, en cas d’utilisation continue, tels que:

  • Acide acétylsalicylique (aspirine).
  • Certaines pilules contraceptives.
  • Quelques familles d’antibiotiques.
  • Certains médicaments contre le diabète.
  • Des comprimés antihypertenseurs (diurétiques).

L’acide folique joue un rôle dans la formation du matériel génétique

La fonction la plus importante de l’acide folique est la formation du matériel génétique (ADN) dans chaque cellule. L’apport de la dose journalière recommandée est nécessaire pour que la vitamine puisse effectuer cette tâche dans le corps. De même, la vitamine B est irremplaçable pour:

  • L’hématopoïèse
  • La division cellulaire saine
  • La croissance
  • La dégradation de l’homocystéine (produit toxique qui se forme dans l’organisme humain).

Acide folique avant la grossesse

La majorité des études internationales recommandent l’utilisation de l’acide folique trois mois avant la conception. Une supplémentation vitaminique en vitamine B9 doit donc faire partie de toute planification de la grossesse.

Pourquoi l’acide folique est-il important avant la grossesse?

spina bifidaL’utilisation de l’acide folique avant la grossesse est d’une importance capitale, surtout pour les femmes qui présentent des facteurs de risque comme :

  • Un antécédent de spina-bifida chez un bébé issu d’une grossesse antérieure.
  • Ou une carence confirmée en acide folique chez la femme.

L’importance de l’utilisation de l’acide folique avant la grossesse est principalement due à 2 raisons:

  • La première est que, l’équilibre d’une carence en acide folique nécessite habituellement plusieurs semaines.
  • La deuxième est due au développement très précoce du système nerveux du fœtus, qui commence dès la 1 semaine de grossesse. Ce développement nécessite une consommation élevée en acide folique.

Ces deux éléments, expliquent l’intérêt d’une prise de médicaments contenant l’acide folique, dès que la femme envisage de tomber enceinte. L’intérêt est d’avoir suffisamment d’acide folique au début de de la grossesse, pour permettre un développement neurologique normal du bébé.

La recherche a montré que l’apport optimal de 400 μg d’acide folique par jour, réduit le risque d’avoir un enfant atteint d’une anomalie du tube neural.

L’acide folique aide-t-il à tomber enceinte ?

L’acide folique est largement prescrit chez la femme qui désire tomber enceinte. Cependant, l’intérêt de cette prescription, n’est pas de l’aider à tomber enceinte. L’objectif principal est de maintenir une future grossesse et d’éviter toute malformation du bébé.

Ça ne veut pas dire que l’acide folique ne possède aucun effet sur la fertilité. En fait, de nombreuses études ont montré un intérêt probable de l’acide folique sur la fertilité masculine.

Chez la femme par contre, l’intérêt principal de l’acide folique, en ce qui concerne la fertilité, c’est qu’il réduit la fréquence des fausses couches (avortements), et des accouchements prématurés au cours de la grossesse.

L’acide folique permet également de réduire le nombre de malformations fœtales graves, qui peuvent nécessiter une interruption de la grossesse.

Donc son effet sur la fertilité féminine est principalement indirect. Mais rien que pour ces nombreux effets positifs, il est fortement recommandé de l’utiliser avant la grossesse.

Pour conclure : même avec une prise de 5 mg par jour, l’acide folique ne va pas vous aider directement à tomber enceinte, mais il permet d’offrir de nombreux avantages si une grossesse se produit.

Quand commencer l’acide folique – combien de temps avant la grossesse ?

La majorité des études internationales, recommandent, de commencer une supplémentation en acide folique 1 à 3 mois avant la grossesse. Cette supplémentation doit être prolongée durant au moins les 2 à 3 premiers mois de la grossesse, et donc entre 8 et 12 semaines d’aménorrhée.

Une utilisation retardée de l’acide folique, chez une femme enceinte qui souffre d’une carence en vitamines B9, ne garantit pas la prévention des malformations néonatales chez le bébé. Ceci est principalement dû au fait que, le développement du système nerveux central chez le bébé est très précoce, et nécessite la présence d’une concentration suffisante en acide folique.

Acide folique durant la grossesse

La grossesse augmente considérablement le besoin en acide folique.

En fait, avant même de tomber enceinte, et plus précisément 12 semaines avant une grossesse planifiée, votre corps à besoin de 400 μg (0,4 mg) par jour pour faire le plein en acide folique. Ce besoin persiste jusqu’à 12 semaines de grossesse.

Certains experts disent, que le besoin en cette vitamine durant la grossesse est doublé. La forte demande en début de grossesse, s’explique par le fait que, l’acide folique est important pour le bon déroulement de la division cellulaire et le développement embryonnaire.

Inversement, la carence en acide folique au cours de la grossesse, entraîne à la fois un taux d’avortement plus élevé et un risque accru de malformations infantiles, principalement les anomalies du tube neural, c’est-à-dire la moelle épinière et le cerveau du bébé.

Peu importe la quantité de vitamine B9 que vous consommez dans votre alimentation, il ne sera pas possible de répondre à ce besoin accru par la nourriture seule.

Par conséquence, il est conseillé de prendre un supplément en acide folique au moins 1 à 3 mois avant une grossesse planifiée, par exemple immédiatement après l’arrêt de la pilule. Cette supplémentation doit également inclure les 12 premières semaines de grossesse.

Actuellement, la posologie recommandée en compléments est d’au moins 0,4 mg (400 microgramme) par jour, sous forme de prise orale. Si vous avez déjà un enfant avec une anomalie du tube neural ou si vous prenez des médicaments contre l’épilepsie, la dose nécessaire peut être plus élevée.

Besoins en acide folique et grossesse

acide folique et grossesseL’organisation mondiale de la santé OMS, recommande une supplémentation orale quotidienne en acide folique, avec une dose de 400 µg (0,4 mg). Les femmes qui veulent tomber enceintes, devraient discuter avec leur médecin l’intérêt d’une telle supplémentation.

Cette dose n’est pas adaptée pour les femmes ayant déjà eu des enfants porteurs d’anomalies de fermeture du tube neural, ou chez les femmes qui présentent une carence en acide folique confirmée biologiquement. Pour ces cas particuliers, la dose recommandée est de 5 mg par jour.

Combien de comprimé d’acide folique par jour?

Pour la majorité des médicaments présents sur le marché, la posologie habituelle et de 1 comprimé par jour à commencer 1 à 3 mois avant la grossesse, jusqu’à trois mois après la conception, sans interruption.

Les préparations d’acide folique pendant la grossesse et l’allaitement est sans danger pour la mère et l’enfant, comme le montre la recherche.

Dois-je prendre des multivitamines avec de l’acide folique ?

Les recommandations concernant l’apport multi-vitaminique sont très différentes. De nombreuses études ont montrées un lien étroit entre l’acide folique (vitamine B9) est la vitamine B12.

En fait, pour certains auteurs la vitamine B12 est responsable de l’activation de la vitamine B9, et serait donc responsable, en cas de déficit, d’une carence indirecte en acide folique.

L’association d’une carence en fer et en acide folique est très fréquente statistiquement, d’où la nécessité d’une évaluation biologique du fer, soit indirecte par la NFS, soit directe par le dosage de la ferritinémie. Sachant que toute carence en fer doit nécessairement être traitée.

N’est-il pas suffisant de manger sain et équilibré?

La réponse est non. Selon la majorité des recommandations, et pour prévenir les malformations chez le fœtus, il est recommandé de prendre de 0,4 milligrammes d’acide folique quelques mois avant le début de la grossesse et durant les trois premiers mois de la grossesse.

Cette dose pourrait être augmentée en cas d’antécédents de spina-bifida au cours d’une grossesse antérieure, ou en cas de carence en vitamine B9 confirmée par un dosage biologique.

Les symptômes d’une carence en acide folique

Les signes d’une carence en acide folique peuvent être très variés et non spécifiques. Parmi ces signes, on trouve :

  • L’anorexie.
  • La pâleur.
  • Une humeur dépressive.
  • La diarrhée.
  • Les pertes de cheveux.
  • Une difficulté à se concentrer.
  • L’irritabilité.
  • Une inflammation de la muqueuse, ou des fissurations de la bouche.

Avec un test sanguin, le médecin peut déterminer le taux de vitamine B9 dans votre corps, et vérifier si vous souffrez d’un manque qui nécessite d’être compensé. Parce que cette vitamine est irremplaçable dès le premier jour de la grossesse, pour un développement sain de l’embryon.

Les conséquences d’une carence en acide folique et grossesse

fente labialeLa carence en acide folique au cours de la grossesse est d’une gravité extrême. Plusieurs malformations peuvent apparaître chez le bébé en cas de déficit en vitamine B9. Parmi ces malformations on trouve :

Les anomalies du tube neural, spina-bifida : Si la concentration d’acide folique est basse au cours de la grossesse, il y a un risque que le tube neural (moelle épinière) du bébé ne se ferme pas correctement. C’est ce qu’on appelle un défaut de fermeture du tube neural (également appelée spina bifida). Cette malformation grave est encore fréquente en France.

Les anomalies cardiaques : des malformations cardiaques sont également possibles lors d’un déficit en acide folique.

La fente labiale et palatine : anomalie caractérisée par l’absence de fusion de la lèvre supérieure et du palatin.

Les bébés développés dans un environnement de carence en acide folique, sont plus sensibles aux maladies telles que le diabète et l’hypertension artérielle.

Acide folique effet indésirable (effets secondaires dus à un surdosage)

L’acide folique ne peut pas être en surdosage par le régime alimentaire seul. Mais la consommation d’une quantité importante de complément médicamenteux, pendant une longue période de temps, peut entraîner une augmentation anormale de la concentration de cette vitamine.

Un dosage légèrement plus élevé en acide folique n’a généralement pas de conséquences négatives. La vitamine hydrosoluble est simplement excrétée par les reins.

La situation est différente lorsque, en dehors de la grossesse, une dose de plus de 500 microgrammes d’acide folique est prise durant une plus longue période de temps. Dans ce cas, certains effets secondaires peuvent apparaître :

  • La nervosité.
  • Une mauvaise digestion.
  • Des nausées et des vomissements.

Acide folique fait il grossir ?

Bien que de nombreuses femmes rapportent une augmentation pondérale avec l’utilisation de l’acide folique, aucune preuve dans la littérature n’a confirmée cet effet indésirable.

Cette augmentation du poids perçue par les femmes, peut être due à l’effet de la synthèse hormonale lors de la grossesse. Cette élévation de la sécrétion hormonale, peut entraîner une augmentation générale du poids, avec un gonflement au niveau de certaines parties du corps, comme le visage, les seins et les fesses.

Conclusion

La supplémentation quotidienne en acide folique peut faire partie d’un complexe multivitaminés, et peut contenir en plus de la vitamine B9, d’autres vitamines et le fer.

Les comprimés d’acide folique sont importants, surtout pour les femmes enceintes et celles qui veulent tomber enceinte, les personnes âgées et les patients à risque.

Resources

Effects and safety of periconceptional folate supplementation for preventing birth defects: Link

Folic acid supplementation, dietary folate intake during pregnancy and risk for spontaneous preterm delivery: a prospective observational cohort study: Link