Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


La vulvoscopie et la biopsie vulvaire, sont des examens très pratiques en gynécologie, ils permettent le diagnostic de certaines anomalies de région vulvo-périnéale chez la femme, comme les lésions vulvaires causées par le virus HPV.

Ces examens permettent l’exploration de la surface cutanée au niveau de la région vulvaire et du périnée. La vulvoscopie est réalisé à l’aide d’un appareil optique qui permet d’agrandir (de 10 à 40 fois) la vision des lésions non visualisables à l’œil nu.

L’étude des petites et grandes lèvres et de l’ouverture vaginale à l’aide du vulvoscope, permet à votre médecin de :

  • Visualiser d’éventuels changements cellulaires au niveau de cette région.
  • Faire des biopsies dirigées au niveau des lésions les plus suspectes

Qu’est-ce qu’une vulvoscopie?

La vulvoscopieUne vulvoscopie est un examen destiné à l’exploration de la vulve. Il est réalisé à l’aide d’un appareil optique grossissant, qui est le même qu’on utilise au cours de la colposcopie et de la vaginoscopie.

La vulve comprend le clitoris et les 2 grandes et petites lèvres de part et d’autre de l’orifice vaginal. Ces éléments forment la partie visible externe des organes génitaux de la femme.

La vulvoscopie est indiqué chez les femmes, qui présentent une symptomatologie atypique au niveau de la région vulvaire, principalement pour éliminer un cancer ou une lésion néoplasique précancéreuse de cette région.

Qu’est-ce qu’une biopsie vulvaire?

Biopsie vulvaireLa biopsie vulvaire est souvent pratiquée en compléments de la vulvoscopie. C’est un examen primordial, qui permet de prélever une partie de la région vulvaire pour qu’elle soit analysée lors d’un examen anatomopathologique.

Cette biopsie de la vulve est réalisée au niveau d’une lésion suspecte, visualisée généralement lors de la vulvoscopie. Parfois, la réalisation plusieurs biopsies, permet d’augmenter les chances du diagnostic.

L’objectif de cet examen histologique de la lésion biopsiée est d’assurer, une étude cellulaire et nucléaire précise de l’anomalie, est une classification de la lésion en lésion bénigne ou malignes.

La détermination étiologique de la lésion par l’examen histopathologique, est d’une importance capitale dans la prise en charge et la surveillance de la pathologie en cause.

Indications de la vulvoscopie

Parmi les symptômes qui nécessitent la réalisation d’une vulvoscopie, on peut citer :

  • Les démangeaisons ou des brûlures vulvaires sans cause apparente.
  • Des douleurs chroniques de la vulve.
  • Les rougeurs atypiques ou persistantes de la région périnéale.
  • Les gonflements ou un changement de couleur au niveau de la vulve.
  • Un blanchiment au niveau du périnée.
  • Des douleurs vulvaires superficielles pendant les rapports sexuels (les dyspareunies profondes sont plus en faveur d’une cause pelvienne comme l’endométriose).

Ce bilan permet le diagnostic de nombreuse étiologie, comme par exemple :

  • Les néoplasies intraépithéliaux vulvaires : VIN.
  • Le Lichen plan ou scléreux.
  • Le psoriasis et de la vulve.
  • L’herpès génital.
  • Le Cancer de la vulve.

Avant la vulvoscopie

Avant votre rendez-vous de vulvoscopie, certaines conditions sont nécessaires, pour le bon déroulement de l’examen et l’obtention de meilleurs résultats :

  • Éviter tous rapports sexuels durant les 48 heures précédant l’examen.
  • Ne pas utiliser de médicaments ou des crèmes au niveau de la région périnéale ou vulvaire.
  • Évitez la réalisation de la vulvoscopie au cours de votre période menstruelle (période des règles).

Le non-respect de ces conseils pourrait fausser les résultats de cet examen.

Comment se déroule cet examen ?

Avant que la procédure soit entreprise, le médecin vous expliquera le déroulement exact de cet examen. Ainsi que les avantages et les risques de cette procédure.

Un colposcope (= vulvoscope) est utilisé pour agrandir la zone malade, de sorte que tous les changements anormaux peuvent être clairement visibles.

Si au cours de cet examen des zones suspectes sont détectées, une petite biopsie (échantillon de tissu) sera réalisée sous anesthésie locale, à la recherche de cellules anormales.

Ces petits morceaux de tissu sont retirés de la zone vulvaire, puis adressés au laboratoire pour être examiné.

La procédure dure environ 20 à 30 minutes, et se fait sous anesthésie locale.

L’association de ces deux examens, permettra de poser le diagnostic de l’étiologie des lésions, et de déterminer le traitement adéquat en fonction du type de la lésion.

Après la réception des résultats de la biopsie, et si un traitement est nécessaire, il est généralement effectué sous une anesthésie locale.

Si la zone est étendue, ou si un traitement lourd est requis, une hospitalisation avec une intervention sous anesthésie générale est souvent nécessaire.

Vous pourriez avoir besoin de points de suture dans la région où la biopsie a été prise. Les points insérés se dissolvent dans les sept jours environ.

Une fois la procédure terminée, une surveillance d’une à deux heures est suffisante. Et la reprise d’une activité normale est rapidement possibles.

Peut-il y avoir des complications ou des risques?

Comme avec toutes les procédures, il peut y avoir des complications. Parmi lesquelles on trouve principalement :

  • Les saignements : souvent causés par la biopsie vulvaire, ils peuvent s’arrêter spontanément ou nécessité la réalisation de quelques points de suture.
  • Les infections : complication très rare, qui survient particulièrement chez des patientes à risque, comme les femmes immunodéprimées.

Il est conseillé de garder la zone de biopsie propre et sèche, et de consulter rapidement dès l’apparition de n’importe quelle complication.

La vulvoscopie est-il douloureuse ?

La vulvoscopie n’est pas douloureuse, et la biopsie vulvaire est réalisée sous anesthésie locale. Donc vous n’allez sentir aucune douleur au cours des deux interventions.

Si vous ressentez une gêne ou une douleur après la procédure, lorsque vous êtes de retour à la maison, vous pouvez prendre des médicaments antalgiques pour la soulager.

Après la vulvoscopie avec biopsie

Vous pourriez avoir des petites taches de sang au niveau de la zone de la biopsie, pendant quelques jours. Mais si le saignement abondant, ou si vous présentez des pertes malodorantes ou nauséabondes, nous vous conseillons de contacter rapidement votre médecin.

Changer vos serviettes hygiéniques régulièrement aidera à prévenir l’infection. Les rapports sexuels devraient être évités jusqu’à ce que la zone soit complètement guérie.

Ressources

Vaginal foreign body: Successful management with vaginoscopy: Link

Vaginoscopy in Ewes Utilizing a Laparoscopic Surgical Port Device: LinkVaginal foreign body Successful management with vaginoscopy: Link