Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


La bartholinite est une inflammation d’une ou des deux glandes de Bartholin, qui sont situés de part et d’autre de l’orifice vaginal, derrière les lèvres. Il ne s’agit pas d’infection sexuellement transmissible, même si l’inflammation est parfois due à des germes contractés pendant les rapports sexuels.

La bartholinite est une affection assez fréquente et peu grave qui touche deux pour cent des femmes au cours de leur vie, et elle est caractérisée par la fréquence des récidives.

La physiopathologie de la bartholinite

physiopathologie bartholiniteChacune des glandes de Bartholin est de la taille d’un petit pois. La plupart des femmes sont tout à fait inconscientes de leur existence, car elles sont très discrètes dans leur fonctionnement sécrétoire. Les sécrétions glandulaires se jettent à la surface grâce à un conduit de petit diamètre et d’environ 2,5 cm de long, juste en face de l’hymen et juste derrière la lèvre intérieure de la vulve.

Parfois, l’ouverture (les conduits) de ces glandes de Bartholin se bouche, ce qui provoque l’accumulation du liquide sécréter par la glande, favorisant ainsi la survenue de l’inflammation et de l’infection.

Depuis longtemps, on croyait que la fonction des glandes de Bartholin était de produire tout le liquide dont une femme a besoin pour la lubrification du vagin pendant les rapports sexuels. Cependant, les études récentes ont montrées que ce n’était pas vrai, et que la lubrification vaginale vient en réalité des glandes présentes à la partie intérieur du vagin. Mais les glandes de Bartholin permettent d’assurer un peu de lubrification pour les lèvres.

L’inflammation et les causes de la bartholinite

Parce qu’ils sont si près de l’extérieur, les glandes de Bartholin peuvent être infectés par des germes qui retrouvent leur trajet à travers le conduit glandulaire vers le tissu glandulaire luis même.

Plusieurs germes peuvent infecter ces glandes, Staphylocoques, Streptocoque, Escherichia coli (E. coli), gonocoque, ainsi que certain germes intestinales (colibacille)… D’où la nécessite d’un examen bactériologique pour bien viser le germe en cause.

Si c’est l’infection gonococcique qui est la responsable de la bartholinite, il est judicieux de compléter le bilan à la recherche d’autres maladies sexuellement transmissibles.

Les symptômes et diagnostic de la bartholinite

Bartholinite SymptômesLes symptômes de bartholinite les plus fréquemment retrouvés sont les suivants :

  • Douleurs au cours de la bartholinite : douleur dans la région de l’une des petites lèvres du périnée (lèvres internes), à la marche, en position assise et lors des rapports sexuelles (dyspareunie).
  • L’enflure périnéale : et le gonflement sous forme d’une boule ou d’une une masse liquidienne (contenant du pus) dans la même région par blocage de l’évacuation des secrétions glandulaires, avec rougeur, chaleur, et douleur.
  • Éventuellement des sécrétions au niveau de la même région, dont on doit distinguer les secrétions purulentes.
  • Vous pouvez également avoir une fièvre (élévation de la température de plus de 38 degré). Ou d’autres signes comme la fatigue.

Le diagnostic est souvent facile pour les médecins et les gynécologues qui ont l’habitude de voir cette affection.

Les crises de bartholinite peuvent être épisodiques, continuer à récidiver pour devenir chroniques ou arriver une fois et ne plus jamais se reproduire.

L’abcès de Bartholin

Parfois, le développement d’infection provoque l’apparition de pus à l’intérieur de la glande de Bartholin. C’est pourquoi la glande devient enfler et très douloureuse. Cette condition est connue comme l’abcès de Bartholin. En fait, il s’agit bien d’une forme de bartholinite collectée.

Encore une fois, le traitement consiste en des antibiotiques, mais c’est surtout le drainage chirurgical de l’abcès, par incision et drainage sous anesthésie locale ou sédation, qui représente le meilleur choix thérapeutique pour cette forme évolutive de la maladie.

Diagnostic différentiel de la bartholinite

La topographie caractéristique de la glande de Bartholin limite largement les diagnostics différentiels, et facilite la confirmation clinique du diagnostic de la bartholinite. Parmi les étiologies qui peuvent être confondues avec une bartholinite, on peut citer :

le kyste de la glande de Bartholin

Parfois, la glande de Bartholin (ou son canal) devient enflé d’un liquide clair qui n’est pas du pus.

Le gonflement peut être gros comme un petit œuf et c’est assez inconfortable. Aucune infection n’est présente, et il semble que le gonflement a eu lieu tout simplement parce que le canal de la glande a été bloqué, dans ce cas il s’agit d’un kyste de Bartholin. La différence principale entre la bartholinite et le kyste de Bartholin est l’absence d’infection.

En règle générale, afin de se débarrasser de kyste de Bartholin votre gynécologue doit effectuer une petite opération pour laisser le liquide sortir et de s’assurer qu’il ne s’accumule plus de nouveau. Souvent, le médecin va le faire soit en réalisant une kystectomie simple, si le kyste est bien collecté, soit en effectuant une procédure appelée marsupialisation, cela signifie inciser le kyste et le laisser ouvert pendant un certain temps, comme une sorte de petite «poche».

Cependant, vous ne devriez pas avoir de rapports sexuels jusqu’à ce que le spécialiste vous donne l’autorisation.

Les autres pathologies

Les autres diagnostics différentiels sont représentés principalement par 2 pathologies :

Le kyste pilonidal : c’est un kyste qui se forme autour d’un poil. Normalement la masse qui se forme est asymptomatique, mais une infection du kyste peut survenir et entraîner une symptomatologie proche de celle de la bartholinite.

Le kyste épidermoïde inflammatoire : il s’agit d’une formation kystique des grandes ou des petites lèvres, qui peut donner symptomatologie inflammatoire semblable à la symptomatologie de la bartholinite. La masse kystique dans ce cas est généralement superficielle.

Le traitement de la bartholinite

Parce que c’est un domaine assez spécialisé de la médecine, votre meilleur coup est probablement de visiter un gynécologue pour confirmer le diagnostic et instaurer le traitement le plus adéquat à votre stade de bartholinite. Les médecins gynécologues y sont habitués à voir des bartholinites et savent exactement comment la traiter.

Ils vont probablement commencer par prélever des échantillons du pus et les envoyer au laboratoire pour une analyse bactériologique. Et ils vont vous donner un antibiotique approprié pour se débarrasser des germes.

En général, ils sauront vous conseiller de ne pas avoir des relations sexuelles jusqu’à ce que l’infection soit complètement guérite.

Le choix du traitement contre la bartholinite dépend du stade et de l’évolution de l’affection, ainsi que du niveau d’inconfort ressenti par la femme affecté. Plusieurs remèdes et plusieurs choix thérapeutiques peuvent êtres instaurés comme les antibiotiques (l’antibiothérapie), la Marsupialisation ou Le drainage chirurgical.

RESOURCES

Microbiology of Bartholin’s Duct Abscess: Link.

Gonococcal bartholinitis: Link.