Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


Il y a une grande confusion chez la majorité des femmes entre le terme « semaine de grossesse », et la terme « semaine d’aménorrhée SA ». Chacun de ces termes possède une signification particulière, qui doit être comprise pour le pont suivi de la grossesse.

Une semaine d’aménorrhée (SA) est un terme utilisé par les médecins pour dater la grossesse, elle est différente d’environ deux semaines de la vraie date de grossesse. C’est un moyen précis et universel pour évaluer le terme de la grossesse.

Pour comprendre cette distinction, il faut premièrement assimiler le déroulement d’un cycle menstruel normal chez la femme.

Déroulement du cycle menstruel

cycle menstruelVous connaissez probablement déjà votre cycle menstruel. C’est la période qui se déroule entre deux règles successives. Cette période dure 28 jours chez la plupart de des femmes. Mais la vraie durée du cycle menstruel varie d’une femme à une autre, généralement entre 23 et 35 jours.

Un cycle menstruel normal est composé de deux phases, séparée d’une étape très marquante cycle menstruelle de la femme, il s’agit bien de l’ovulation. La phase qui précède l’ovulation est appelée « phase folliculaire », la deuxième phase qui survienne après l’ovulation est appelée « phase lutéale ».

Le premier jour de votre cycle menstruel est le premier jour de votre période (c’est-à-dire le premier jour des règles). La période normale (temps de saignement menstruel) dure habituellement entre 3 et 7 jours.

Première phase du cycle – phase folliculaire

Au début de votre cycle, l’hypophyse stimule la production de l’hormone folliculostimulante FSH, qui va permettre la simulation des follicules ovarienne. Cette hormone joue un rôle essentiel dans la stimulation de vos ovaires, dont le but est de produire des ovocytes matures.

Les follicules sont des cavités remplies de liquide, elles sont présentes dans vos ovaires. Chaque follicule contient un seul ovule non développé.

La FSH stimule la croissance de plusieurs follicules et produit une hormone, l’œstrogène. Le premier jour de votre règle, vos niveaux d’œstrogènes sont particulièrement bas, ils augmentent ensuite progressivement avec la croissance des follicules.

Alors que plusieurs follicules commencent à se développer, un seul follicule devient habituellement « dominant », et c’est lui qui va permettre à libération d’un ovule mature nécessaire pour la fécondation.

Ovulation

Le niveau d’œstrogène dans votre corps continue d’augmenter, conduisant finalement à une augmentation rapide de l’hormone lutéinisante LH.

Cette poussée de LH fait éclater le follicule dominant et entraîne la libération de l’ovule mature qui va pénétrer dans la trompe de Fallope en direction de l’utérus. Ce processus s’appelle l’ovulation.

Beaucoup de femmes croient que leur ovulation se produit le 14ème jour (milieu d’un cycle menstruel de 28 jours). Cependant, ce n’est que la moyenne (une estimation), et la majorité des femmes vont effectivement ovuler un autre jour du cycle menstruel.

Le jour de votre ovulation peut varier d’un cycle à l’autre. Certaines femmes éprouvent une courte douleur lancinante à l’ovulation, mais la plupart d’entre elles ne la ressentent pas.

La détermination de la date exacte de l’ovulation est ainsi impossible. Et c’est la raison principale de l’utilisation de la date du premier jour des dernières règles DDR, au lieu de la date d’ovulation, dans la détermination du terme de la grossesse.

Une fois l’ovulation s’est produite, les spermatozoïdes peuvent alors rencontrer l’ovule pour la féconder. C’est cette fécondation qui représente la première phase de la grossesse.

En absence de fécondation (et donc de grossesse), les règles devraient arriver à la quatrième semaine d’aménorrhée. Si ce n’est pas le cas, la femme devrait faire un test de grossesse.

Deuxième partie du cycle – phase lutéal

Une fois que l’ovule est libéré, il se déplace le long de la trompe de Fallope vers l’utérus. Immédiatement après l’ovulation, le follicule qui contenait l’ovule libéré commence à produire une autre hormone, la progestérone.

L’ovule peut survivre jusqu’à 24 heures. La durée de survie des spermatozoïdes varie, mais elle est généralement comprise entre 3 et 5 jours, ce qui explique pourquoi vous êtes particulièrement fertile les jours précédant le jour de l’ovulation.

croissance muqueuseLa progestérone permet le développement de la muqueuse utérine en préparation d’un œuf fécondé (pour faciliter la nidation). Durant cette phase, vous pouvez éprouver des symptômes prémenstruels, tels que, la sensibilité dans les seins, la distension abdominale, l’apathie, la dépression et l’irritabilité.

Si l’ovule n’a pas été fécondé, les niveaux d’œstrogène et de progestérone diminuent. Avec cette baisse des niveaux d’hormones, qui ont contribué au développement de l’endomètre, la paroi épaisse de l’utérus commence à s’affaisser, c’est ainsi que, les règles vont apparaître.

Si l’œuf a été fécondé, il peut se loger dans la muqueuse de l’utérus (endomètre). Cela arrive généralement environ une semaine après la fécondation.

Une fois que l’ovule fécondé s’installe dans la paroi utérine, votre corps commence à produire l’hormone de grossesse HCG (gonadotrophine chorionique humaine), maintenant ainsi le follicule vide actif.

La vraie date de grossesse – semaine de grossesse

La vraie date de grossesse commence par la fécondation de l’ovule par les spermatozoïdes. Cela suppose que l’ovulation est déjà produite.

Même chez une femme normale, il serait impossible de prédire de façon exacte le jour de l’ovulation, principalement parce que, le cycle menstruel est très variable d’une femme à l’autre, et même chez la même femme d’une période à l’autre. Ainsi, une datation de grossesse basée sur le moment de l’ovulation pourrait être incorrecte.

Courbe de température basale

Température basale dans la détermination du jour de l’ovulation

Il existe cependant, un moyen assez précis pour la détermination de la date exacte de l’ovulation, qui se base sur des éléments cliniques. Il s’agit de la mesure de la température basale (température du corps chaque matin) de façon quotidienne.

Au cours de l’ovulation, la température du corps s’élève légèrement, et se stabilise à un niveau légèrement supérieur à 37°, c’est ce qu’on appelle le plateau d’hyperthermie.

Malheureusement cette technique n’est pas très connue par les femmes et n’est souvent utilisée que dans le cadre de la prise en charge de l’infertilité chez la femme.

Âge de grossesse en semaines d’aménorrhée SA

Pour remédier à ce problème, les professionnels de santé ont décidé de commencer la mesure de l’âge de la grossesse à partir du premier jour des dernières règles DDR. Cette date étend fixe et facile à déterminer chez la majorité des femmes, ce qui va permettre la datation de la grossesse de façon précise et surtout universelle.

Il faut bien réaliser, qu’au cours des deux premières semaines du cycle menstruel, la grossesse n’est même pas possible, car l’ovulation ne se fait qu’aux environs du 14e jour.

Donc la datation de la grossesse utilisée par les médecins précède de deux semaines le vrai terme de la grossesse. Par exemple :

  • A 4 semaines d’aménorrhée, la grossesse actuelle n’est que de deux semaines.
  • À 12 semaine d’aménorrhée, le vrai âge de la grossesse est de 10 semaines.
  • À deux semaines d’aménorrhée, la femme n’est même pas tombée enceinte.

Conclusion : pour suivre la grossesse de façon synchrone avec votre médecin, il vaut mieux utiliser la datation basée sur les semaines d’aménorrhée, parce que c’est elle qui est utilisée par l’ensemble du personnel médical.

Liens utiles

Certaines applications Android permettent une mesure très précise de la date de grossesse en semaines d’aménorrhée, c’est le cas de Gynecology tools.