Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


La pilule du lendemain est une technique de contraception d’urgence. Elle permet, dans un grand nombre de cas, de prévenir une grossesse non désirée. Cette pilule contraceptive est d’autant plus efficace, lorsqu’elle est prise rapidement après un rapport sexuel à risque.

Il est préférable d’utiliser la pilule du lendemain dans les 24 heures qui suivent le rapport sexuel non protégé. Le Norlevo doit être pris au plus tard 72 heures après le rapport à risque, alors que pour la pilule Ellaone (aussi appelée pilule du surlendemain), le délai maximal est de 120 heures.

La contraception post-coïtale du lendemain prévient la grossesse par action indirecte sur la fécondation, car elle permet d’empêcher l’ovulation et de la retarder, ce qui empêcherait la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovule.

Quels sont les types de la contraception d’urgence?

Contraception d'urgenceIl existe deux façons de prévenir une grossesse après une relation sexuelle non protégée:

Option 1: un stérilet (ou DIU) en cuivre, utilisé dans les 120 heures (5 jours) après un rapport sexuel non protégé. C’est le type de contraception d’urgence le plus efficace.

La pose du stérilet en cuivre, pour une contraception d’urgence, doit obligatoirement être faite par un médecin. Cette technique garde une efficacité de 99 % pendant les cinq jours qui suivent le premier rapport sexuel non protégé. Elle est aussi efficace durant le cinquième jour que lors du premier jour.

Option 2: la pilule du lendemain utilisée dans les 72 heures à 120 heures (5 jours) après un rapport sexuel non protégé, en fonction de la molécule utilisée. Il existe 2 types de pilules du lendemain:

  • Une pilule avec de l’acétate d’ulipristal : Ellaone. Efficace pendant 120 heures.
  • Une pilule au lévonorgestrel : Norlevo. Efficace pendant 72 heures.

La pilule du lendemain est plus simple d’utilisation, elle ne nécessite aucune prescription médicale, et peut facilement être obtenu à n’importe quelle pharmacie. Mais son efficacité diminue progressivement, pour disparaître au-delà du de quelques jours du rapport sexuel non protégé.

Définition et effet de la pilule du lendemain

La pilule du lendemain est une méthode de contraception d’urgence. Elle permet de prévenir la grossesse dans certaines situations particulières, comme par exemple, après un rapport sexuel non protégé. Cependant, cette méthode n’est efficace que si la pilule est prise avant l’ovulation.

Actuellement, il existe 2 médicaments qui ont l’autorisation de mise sur le marché AMM pour la contraception d’urgence, chacun d’entre eux contient une molécule active différente. Le lévonorgestrel (Norlevo) et l’acétate d’ulipristal (Ellaone).

Avec ces 2 pilules du lendemain, la femme peut empêcher une grossesse non désirée. Cet effet est possible grâce à l’inhibition de l’ovulation, qui va être retardée, empêcherait ainsi la fécondation de l’ovule.

Les deux médicaments inhibent la production des hormones LH et FSH, qui sont responsables de la maturation folliculaire et l’ovulation. La différence entre les deux molécules réside principalement dans leur mode d’action sur l’hormone lutéinisante LH.

La concentration de LH commence à augmenter fortement environ deux jours avant l’ovulation. À ce stade, la probabilité d’une grossesse est élevée.

Si l’augmentation de la LH a déjà commencée, la substance active lévonorgestrel « Norlevo » n’est pas capable de l’arrêter et d’empêcher l’ovulation. Cependant, l’ulipristal acétate « Ellaone » peut arrêter l’ovulation même si le niveau de LH est très augmenté.

NB: Il faut comprendre que la pilule ne fera que reporter l’ovulation pendant quelques jours. Donc il faut faire attention lors des rapports sexuels ultérieurs, car vous pourriez tomber enceinte durant le même cycle, d’où la nécessité d’un autre moyen contraceptif (comme des préservatifs, et la contraception orale).

Pourquoi prendre une pilule du lendemain

L’ovule libéré par les ovaires, n’est fertile que pendant une période relativement courte (environ 24h). Mais il est difficile de prédire avec certitude le moment exact de l’ovulation

En outre, les spermatozoïdes mâles peuvent rester vivants cinq jours après l’éjaculation, dans l’utérus et les trompes de Fallope. Donc, la fécondation (grossesse) est possible plusieurs jours après un rapport non protégé.

Ne suffit-il pas de sortir le pénis à temps pour empêcher la grossesse ?

En tant que contraceptif, il ne suffit pas d’extraire le pénis du vagin avant l’éjaculation. Parce que pendant les rapports sexuels, et avant même que l’homme éjacule, des gouttes de sperme peuvent tomber dans le vagin, et cette faible quantité de sperme peut parfois être suffisante pour entraîner une grossesse.

Plus le rapport sexuel non protégé est rapproché du jour de l’ovulation, plus la probabilité de grossesse est élevée. C’est ici qu’intervient la pilule du lendemain. En fait, si l’ovulation n’a pas encore eu lieu, la contraception d’urgence peut l’inhiber ou la retarder, jusqu’à ce que la fécondation ne soit plus possible.

Indications de la pilule du lendemain

Parmi les incidents contraceptifs qui peuvent nécessiter une contraception d’urgence, type Norlevo ou Ellaone, on peut citer les cas suivants :

  • La non utilisation de contraceptifs.
  • La contraception orale (pilule) a été oubliée.
  • Le préservatif a glissé ou s’est déchiré.
  • Le diaphragme a glissé ou a été mal utilisé.
  • La présence de vomissements sévères lors de la prise de la contraception orale CO.
  • Utilisation de certains médicaments qui réduisent efficacité de la CO, comme les inducteurs enzymatiques.

Ainsi, si une femme a été exposée à l’un des risques suivants, et qu’elle ne veut pas tomber enceinte, il serait judicieux d’agir rapidement et de prendre la pilule dès que possible, peu importe le jour du cycle.

Pilule du lendemain et grossesse – Avortement ou pas ?

Une grossesse existante au moment de la prise de la pilule du lendemain, ne peut pas être arrêtée par cette technique de contraception d’urgence.

En fait, si la fécondation est déjà produite au moment de la prise de la pilule, cette dernière n’est plus efficace. Le principal effet de la pilule du lendemain étant de retarder l’ovulation.

La pilule du lendemain n’a rien à voir avec une pilule abortive, car elle ne permet pas une interruption de la grossesse. Son intérêt réside dans la prévention d’une grossesse non désirée avant qu’elle se produit.

Une fois qu’un œuf fécondé s’est installé dans l’utérus, le médicament perd son effet. Il ne peut pas rompre une grossesse existante, contrairement à la pilule abortive que la femme ne peut l’utiliser que dans des conditions strictes.

Après l’ovulation et la fécondation, et avant l’implantation de l’ovule, la contraception d’urgence par un stérilet en cuivre est plus adaptée, car elle empêche la nidation de l’ouf fécondée dans l’utérus. Une fois la nidation est faite, le seul recours possible est l’interruption volontaire de la grossesse, soit médicale ou chirurgicale (ivg par aspiration).

Quand doit on prendre la pilule du lendemain ?

Dans tous les cas, la pilule du lendemain doit être prise dès que possible après un rapport sexuel non protégé, de préférence dans les 12 heures. Son effet étant d’arrêter l’ovulation et d’éviter une grossesse non désirée.

L’efficacité de cette pilule est principalement liée à la rapidité de sa prise après un rapport sexuel. Par conséquence, il est judicieux de conserver la pilule chez vous à la maison, ou de l’emporter avec vous si vous voyagez, à moins qu’une contraception à long terme (CO, patch…) ne soit utilisée.

Les médicaments contenant la substance active lévonorgestrel (comme le Norlevo), fonctionnent jusqu’à 72 heures après un rapport sexuel non protégé.

Il y a des indications que la pilule contenant l’Ulipristal (Ellaone)est plus efficace, et peut être prise jusqu’à 120 heures (cinq jours) après des rapports sexuels non protégés. C’est pour cette raison qu’on l’appelle parfois la pilule du surlendemain.

S’il y a eu plusieurs rapports sexuels au cours d’une période donnée, la mesure du délai doit être effectuée en fonction du premier rapport non protégé.

Pour les deux médicaments: la pilule doit être prise le plus tôt possible après un rapport sexuel non protégé afin d’arrêter l’ovulation et de la reporter. Si un vomissement se produit dans les trois heures suivant la prise de la pilule, la dose doit être répétée.

Si les rapports sexuels non protégés datent de plus de cinq jours, les deux préparations ne sont plus efficaces.

Avantages de la pilule du lendemain

La pilule du lendemain, vu sa simplicité d’utilisation, offre de nombreux avantages par rapport aux autres méthodes contraceptives d’urgence. Son utilisation est extrêmement simple, il suffit de prendre un seul comprimé de Norlevo ou de Ellaone, le plus tôt possible après un rapport non protégé, avec un verre d’eau.

L’efficacité des deux molécules est suffisamment élevée pour réduire considérablement les risques une grossesse non désirée, avec une légère supériorité de ulipristal acétate « Ellaone » (selon certaines études).

Ces pilules contraceptives d’urgence sont facilement accessibles, et peuvent être prise dans n’importe quelle pharmacie sans ordonnance médicale. Ceci permet même à certaines mineures d’avoir accès à cette contraception d’urgence avec facilité. En outre, le prix reste accessible pour la majeure partie de la population.

Contre-indications du Norlevo et de la Ellaone

Les femmes qui présentent une hypersensibilité au lévonorgestrel ou à l’ulipristal acétate ou à un adjuvant contenu dans les comprimés respectifs ne doivent pas prendre la pilule du lendemain.

Les femmes qui ont déjà eu une infection des trompes de Fallope ou de la cavité péritonéale, doivent vérifier avec leur médecin si la “pilule du lendemain” leur convient.

En cas de dysfonctionnement hépatique sévère, la pilule du lendemain n’est pas recommandée. Cela s’applique également à l’asthme sévère lorsque les glucocorticoïdes sont pris.

Quels effets secondaires la pilule post-coïtale

Toutes les contraceptions du lendemain sont très bien tolérées. Occasionnellement, des maux de tête, des nausées, des douleurs abdominales basses, des étourdissements ou de la fatigue peuvent survenir.

La période menstruelle subséquente peut survenir plusieurs jours plus tôt ou plus tard et être plus sévère que d’habitude. La perturbation des dates du cycle menstruel représente l’effet secondaire le plus fréquemment rapporté par les femmes, après utilisation de la pilule du lendemain.

En cas de suspicion de grossesse, la pilule est inefficace et ne doit donc pas être prise. De même, la pilule ne doit pas être prise en cas d’une intolérance à un ingrédient.

Où puis-je avoir la pilule du lendemain ? et prix des médicaments

En France et dans la plupart des pays d’Europe, les deux pilules du lendemain Norlevo et Ellaone, sont en vente libre dans toutes les pharmacies. Cela s’applique indépendamment de l’âge ? ce qui signifie que, même les jeunes filles et même les hommes peuvent les obtenir par eux-mêmes dans la pharmacie.

De temps en temps, les pharmaciens insistent que la femme prenne la pilule du lendemain dans la pharmacie. Mais il n’y a pas de base légale pour cette pratique. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS, il n’y a aucune contre-indication, à part l’intolérance aux produits, c’est-à-dire aucune situation dans laquelle les femmes ne devraient pas prendre la pilule du lendemain.

Pour des circonstances particulières, par exemple, avant un congé, il peut être utile d’avoir la pilule contraceptive du lendemain en prévention.

Les préparations contenant la substance active lévonorgestrel coûtent environ 6,34 euros, la préparation avec la molécule active « ulipristal acétate » coûte environ 18,60 euros.

Le DIU en cuivre (stérilet) – Alternative à la pilule du lendemain

stérilet DIULe stérilet, à part son utilisation normale en tant que contraception à long terme, est également utilisé comme contraceptif d’urgence. Pour son effet contraceptif d’urgence, le stérilet doit être mis en place par le gynécologue dans l’utérus dans les cinq 5 jours qui suivent un rapport sexuel non protégé. Son effet peut durer jusqu’à cinq ans, tant que la femme ne décide pas de le retirer.

Le stérilet en cuivre empêche la grossesse avec une efficacité de 99%. Pendant et après l’insertion, il peut causer des douleurs spasmodiques dans l’abdomen.

Le stérile en cuivre, une fois posé à l’intérieur de l’utérus, empêche la nidification d’un ovule fécondé. En outre, il empêche la montée des spermatozoïdes dans l’utérus vers les trompes et les ovaires (lieu de production de l’ovule). La DIU doit rester dans l’utérus au moins jusqu’aux prochaines menstruations. Il peut également être utilisé comme contraceptif à long terme et rester dans l’utérus pendant cinq ans.

Jusqu’à quand la « le stérilet de contraception d’urgence » peut-il être insérée?

Le stérilet en cuivre, pour une utilisation d’urgence, peut être utilisée jusqu’à 5 jours après un rapport sexuel. Son efficacité est supérieure à celle d’une pilule du lendemain, parce qu’il agit même après la survenue de l’ovulation et de la fécondation. Ceci est principalement possible grâce à son mécanisme d’action, car il empêche la nidation de l’ovule fécondé.

Attention: le stérilet hormonal n’a aucun effet sur la contraception d’urgence!

Que faire après la prise de la pilule du lendemain ?

La pilule du lendemain est considérée comme une méthode d’urgence. En ce qui concerne la contraception à long terme, d’autres contraceptifs sont moins chers, plus fiables et mieux tolérés.

Même avec une utilisation de la pilule du lendemain, le risque de tomber enceinte persiste. Par conséquence, une grossesse ne peut être éliminée qu’après la survenue des prochaines règles.

Après la prise de la pilule du lendemain, la période menstruelle peut parfois être retarder un peu. Cependant, si le retard dépasse sept jours, il est recommandé d’effectuer un test de grossesse.

Pour les femmes qui allaitent : le Levonorgestrel est très similaire à l’hormone normale du corps jaune, donc une pause d’allaitement de huit heures après la prise de la pilule est suffisante.

L’ulipristal acétate est libéré via le lait maternel, les données sur son effet sur les nourrissons sont insuffisantes. Après la prise de l’acétate d’ulipristal, une pause d’allaitement d’une semaine est recommandée. Pendant cette période, le lait devrait être pompé régulièrement et jeté.

Quelle est l’efficacité de la pilule du lendemain Norlevo – Ellaone ?

efficacité de la pilule du lendemainEn règle générale, plus tôt la pilule est prise après un rapport sexuel non protégé, plus grandes sont les chances de prévenir une grossesse.

Des études comparatives sur l’efficacité des deux médicaments lévonorgestrel « Norlevo » et ulipristal acétate « Ellaone » ont abouti à des conclusions différentes. Il existe des preuves d’une meilleure efficacité d’Ulipristal, mais les études qui ont permis cette conclusion ne sont pas bien documentées.

La pilule du lendemain est-elle sûre?

La contraception d’urgence est sûre dans le sens où, elle n’entraîne pas en général des complications graves. Des millions de personnes ont utilisé différents types de contraception d’urgence depuis plus de 30 ans, et aucun cas de complications graves n’a été signalé.

Mais elle n’est pas sûr dans le sens où elle va sûrement empêcher la grossesse. Ce qui veut dire que, même si son efficacité est très élevée, il existe une possibilité minime de tomber enceinte même avec l’utilisation de cette pilule.

Combien de fois puis-je utiliser la pilule du lendemain?

Prendre la pilule du lendemain chaque fois que vous en avez besoin ne vous fera pas de mal. Mais ce n’est pas une bonne idée d’utiliser cette pilule comme méthode de contraception régulière. Ceci est dû au fait que:

  • La pilule du lendemain n’est pas aussi efficace que la contraception régulière comme la contraception orale, L’anneaux contraceptive, ou le stérilet.
  • Prendre la pilule du lendemain de façon répétitive coûte plus cher que d’avoir une méthode régulière de contraception.
  • Les effets secondaires de la pilule du lendemain sont temporaires et inoffensifs, mais agaçants (comme les saignements entre les règles, les nausées ou la perturbation du cycle menstruel).

Il est donc tout à fait sûr de prendre la pilule du lendemain autant de fois que nécessaire, mais ceci n’est pas recommandé, et ne constitue pas la meilleure façon de prévenir les grossesses non désirées à long terme.

Conclusion

La contraception d’urgence avec une pilule du lendemain est une méthode contraceptive occasionnelle, et ne doit en aucun cas se substituer une contraception régulière.

Sachant que la pilule du lendemain ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles, l’utilisation de préservatifs est plus recommandée pour les rapports sexuels de courte durée. Pour une contraception à long terme, il faut discuter avec votre médecin les différentes possibilités offertes (contraception orale, stérile, patch, anneaux…).

Ressources

Worldwide research productivity in emergency contraception: a bibliometric analysis: Link

Emerging Options for Emergency Contraception: Link

Improving Access to Emergency Contraception Pills through Strengthening Service Delivery and Demand Generation: Link