Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


La majorité des femmes enceintes, qui souffrent de fibromes utérins au cours de leur grossesse, se posent toutes la même question. Le fibrome utérin, va-t-il retentir sur ma grossesse ? Pourrais-je accoucher par normale ?

La réponse est souvent rassurante, le fibrome utérin ne va ni empêcher la grossesse ni l’accouchement vaginal.

En fait, l’association fibrome et grossesse est une situation très fréquente en obstétrique. Le plus souvent la grossesse se déroule normalement, et l’accouchement par voie basse est possible, mais pas dans toutes les situations.

Qu’est-ce qu’un fibrome utérin ?

Fibrome utérin et grossesseLes myomes (fibromes utérins) sont des tumeurs bénignes qui se développent dans le tissu musculaire de l’utérus.

Environ 20 à 50% des femmes atteintes de fibromes sont en âge de procréer, et peuvent donc tomber enceinte. Ceci explique la fréquence de la découverte des fibromes utérins au cours de la grossesse.

Deux facteurs influencent l’effet des fibromes sur la fertilité, et sur les modalités d’accouchement.

  • Le premier facteur de la taille du myome : plus le myome est grand, plus le risque de certains complications obstétricales est élevé, comme c’est le cas des défauts d’engagement lors de l’accouchement par voie basse
  • le deuxième facteur c’est l’emplacement du fibrome dans l’utérus : sachant que certains emplacements augmentent le risque d’avortement et d’accouchement prématuré.

Malgré tous ces éléments, la majorité des femmes atteintes de fibromes, sont capables de tomber enceinte est d’accoucher par les voies naturelles dans la majorité des cas.

Les symptômes et les signes d’un fibrome chez la femme enceinte

Durant la grossesse, la majorité des fibromes utérins sont complètement asymptomatiques, et leur diagnostic se fait le plus souvent lors des échographies réalisées systématiquement chez la femme enceinte.

Pour les fibromes qui été symptomatiques chez une patiente avant qu’elle tombe enceinte, aucune modification des symptômes n’est observer après la grossesse.

Le diagnostic d’un fibrome chez la femme enceinte permet le plus souvent d’adapter la surveillance de la grossesse chez cette patiente.

Fibrome et grossesse quels sont les risques et les complications possibles ?

Dans la majorité des cas, le fibrome n’entraine aucune complication lors de la grossesse, et cette dernière peut être menée à terme et aboutir à un accouchement normal.

Mais il se peut, dans de rares cas, que les fibromes utérins causent certaines complications, qui vont parfois aboutir à l’arrêt de la grossesse, ou bien à l’impossibilité d’accoucher par voie basse.

Parmi ces complications :

Les fausses couches dues aux fibromes

Les fibromes peuvent agir comme des obstacles dans l’utérus, empêchant le développement de l’embryon et causant parfois une fausse couche.

Cette complication est surtout fréquente pour les fibromes qui bombent dans la cavité utérine, qu’on appelle fibromes sous muqueux.

Risque d’accouchement prématuré pour les grossesses sur fibrome

La cause du travail prématuré chez une femme enceinte présentant des fibromes utérins, n’est pas toujours le fibrome lui-même. D’autres étiologies, comme l’infection urinaire, ou la vaginite, sont beaucoup plus fréquentes.

Cependant le risque de naissance prématurée, sur une grossesse avec fibrome, semble être plus élevé que pour une grossesse normale. Ce risque est d’autant plus élevé pour le fibrome utérin intramural ou sous muqueux, et pour le fibrome de grande taille.

Mauvaise insertion du placenta

L’augmentation des taux d’œstrogènes peut entraîner une accélération de la croissance des fibromes.

Si les fibromes se développent pendant la grossesse, il y a un risque que le placenta soit déplacé ou bas inséré. Aboutissant à ce qu’on appelle un placenta prævia.

Cette condition peut aboutir une hémorragie lors de la grossesse ou du travail, qui peut être grave de conséquences.

La nécrose aseptique

C’est une complication habituelle des fibromes utérin, mais elle est surtout fréquente au cours de la grossesse, elle correspond à l’arrêt brutal de la vascularisation d’un territoire du myome.

L’hypoxémie myométriale va conduire à une douleur abdominale sévère, et parfois à un début de travail avant le terme de la grossesse, ce qui peut entraîner un accouchement prématuré ou même une fausse couche.

La césarienne pour grossesse sur fibrome

La présence de fibromes multiples, ou d’un fibrome de grande taille (plus de 6 cm), dans la partie inférieure de l’utérus peut bloquer le canal génital, par lequel va passer le bébé lors de l’accouchement.

Dans ce cas, une césarienne peut être indiquée.

Le problème qui se pose plus souvent de la césarienne, c’est un problème de la difficulté opératoire.

Normalement, l’ouverture de l’utérus pour l’extraction du bébé est faite au niveau de sa partie basse (segment inférieur).

Si des fibromes sont présents à ce niveau, le gynécologue va probablement avoir besoin de faire une ouverture corporéale haute, qui risque d’être très hémorragique.

Autres complications du fibrome chez la femme enceinte

D’autres anomalies peuvent survenir pendant la grossesse, ou durant le travail, comme le saignement au cours du premier ou du troisième trimestre, les présentations dystociques du bébé (le tète du bébé n’est pas la première à sortir) comme la présentation de siège.

Traitement des fibromes pendant la grossesse

Les fibromes chez la femme enceinte sont rarement symptomatiques. Leur diagnostic se fait le souvent lors du bilan systématique de la grossesse.

Habituellement, les fibromes utérins ne sont pas enlevés pendant la grossesse, ni au cours de la césarienne (myomectomie), en raison du risque hémorragique accru.

En fait, imprégnation hormonale au cours de la grossesse, entraînent le plus souvent une augmentation de la taille et de la vascularisation des fibromes. Cette augmentation du volume est transitoire, et la taille diminue le plus souvent après l’accouchement et le retour du corps maternel à son état normal.

Peut-on accepter l’accouchement par la voie naturelle pour une grossesse sur fibrome ?

La majorité des femmes se demandent sur les possibilités d’accouchement vaginal avec un fibrome utérin.

Les études de cas sont rassurantes. Et la majorité des femmes peuvent accoucher par voie basse sans problème.

Les problèmes qui peuvent survenir sont souvent associés aux fibromes de grandes tailles présentent au niveau du segment inférieur, car ils entraînent une difficulté d’évolution du travail et de la descente du bébé.

Les fibromes sous séreux fundiques ne causent généralement aucune complication.

Cependant, les fibromes peuvent entraîner après l’accouchement une hémorragie de la délivrance par défaut de réfraction utérine. Cette complication peut être prévenue par l’utilisation d’utérotoniques pour empêcher l’hypotonie utérine.

Pour conclure

La grossesse avec fibrome utérin est considérée comme une grossesse à risque, et nécessite un suivi régulier avec un gynécologue expérimenté.

La découverte du myome utérin chez la femme enceinte va permettre d’adapter le suivi de la grossesse, ainsi que de bien planifier les modalités d’accouchement.

Ressources

Congress on Advances in Uterine Leiomyoma Research: Link

Uterine fibroids: current perspectives: Link