Publicité

Bracelet

Extra 3.5$ de réduction pour cet magnifique bracelet.

Utiliser le Code MGEM_3.5_OFF

Uniquement pour les visiteurs de MonGyneco-EtMoi 😍…

Pour une durée limitée seulement

Acheter maintenant loveforjewels.com

 


La deuxième 2 semaines de grossesse est encore plus intéressante que la première, car elle se caractérise par un phénomène qui va marquer profondément l’évolution de votre grossesse, il s’agit de l’implantation (nidation) du bébé au niveau de la paroi utérine.

Cette semaine correspond à la quatrième semaine d’aménorrhée, c’est normalement à la fin de cette période que vous devriez avoir vos règles. Donc si vous aviez un cycle régulier, vous pourriez remarquer un retard de règle de quelques jours (en fonction de la durée habituelle de votre cycle).

Pour bien comprendre la différence entre semaines de grossesse et semaines d’aménorrhée, veuillez lire cet article en premier.

Vous avez plus de chances d’avoir certains signes de grossesse cours de cette période. Les premiers signes qui apparaissent sont le gonflement des seins et les nausées matinales.

La nidation du bébé au niveau de la paroi utérine, va créer un plus grand bouleversement de la synthèse hormonale chez la femme.

2 ème semaine de grossesse – le bébé

2 semaines de grossesse – 4 semaines d’aménorrhéeLa 4ème semaine de grossesse est très importante pour l’embryon, elle détermine de manière décisive le cours ultérieur de la grossesse.

C’est au cours de cette période excitante, que l’embryon s’implante dans l’utérus, pour y construire un domicile pendant les neuf mois qui vont suivre.

Cette nidation de l’œuf dans la paroi utérine (endomètre), est accompagnée d’un bouleversement dans la synthèse hormonale de la femme.

La synthèse de la BHCG va commencer cours de cette période du développement embryonnaire. Cette hormone joue un rôle primordial dans la stabilisation de l’embryon dans l’utérus, et l’adaptation du corps maternel à la grossesse.

L’ovule mature, déjà fécondé au cours de la troisième semaine de gestation, et maintenant présent au niveau de la cavité utérine, ou il flotte librement.

L’embryon, depuis la fécondation de l’œuf, porte vos gênes et les gènes de votre partenaire. Ces différents gènes, vont s’associer de façon miraculeuse pour donner un nouveau bébé très différent du reste de l’humanité.

La muqueuse utérine, bien développée dès la deuxième semaine du cycle menstruel, est maintenant prête à accueillir votre bébé. L’hormone lutéale, produite par l’organisme depuis le début du cycle, joue également un rôle décisif.

L’implantation de l’œuf dans l’utérus – nidation

nidationMaintenant, le petit embryon est arrivé de son voyage vers l’utérus de sa maman. Mais avant qu’il ne puisse nicher dans la muqueuse utérine, pour grandir et se développer, il va subir un certain nombre de modifications physiologiques.

L’implantation de l’embryon dans la muqueuse utérine de la mère (nidation), est un processus très complexe, qui n’est que partiellement compris à ce jour.

En principe, l’implantation n’est possible que pendant la “fenêtre d’implantation” (5ème – 10ème jour de la 2e phase du cycle).

Une implantation précoce n’est pas possible, parce que, la muqueuse de l’utérus ne devient prête pour accueillir l’ovule qu’au-delà de 2 semaines du cycle. Alors qu’une implantation tardive est possible, mais peut entraîner dans certains cas une fausse couche.

Les prérequis sont donc :

  • Un embryon développé de manière correcte ;
  • Qui atteint habituellement la cavité utérine au 5ème jour de développement au stade du blastocyste.
  • La muqueuse utérine (endomètre) doit être déjà préparée avec des quantités suffisantes de progestérone et d’œstrogènes.

Une fois que l’embryon a atteint l’utérus, il entre en contact avec la mère via des substances messagères (hormones et protéines).

Ensuite, les cellules embryonnaires envahissent la muqueuse utérine et forment le placenta, qui va permettre d’apporter les nutriments nécessaires pour l’embryon à partir de ce moment.

Le déroulement régulier de ces étapes d’implantation est d’une importance cruciale, non seulement pour l’établissement de la grossesse, mais aussi pour le maintien de cette dernière jusqu’à la naissance.

Changement de l’embryon au cours de la semaine 2 de grossesse

À 2 semaines de grossesse, l’embryon ne mesure que 0,2 mm, et il est composé de 150 cellules réparties en trois couches, c’est ce qu’on appelle les feuillets embryonnaires. On distingue :

  • La couche interne : appeler endoderme, qui va être responsable du développement des organes respiratoires et digestifs.
  • La couche intermédiaire : appeler mésoderme, qui va permettre le développement des reins, des organes génitaux, des os du bébé, ainsi que les muscles et les vaisseaux sanguins.
  • La couche externe : appeler ectoderme, responsable de la formation de la peau, du cerveau, un des nerfs.

Une petite cavité, comment ça se différencie depuis la première semaine, pour se remplir plus tard de liquide amniotique.

Après l’implantation, l’utérus recouvre votre embryon. Les nutriments et l’oxygène, nécessaires au développement de votre bébé, sont échangés grâce à vous à travers le placenta.

Si l’œuf fécondé ne peut pas être implanté, pour une raison ou une autre, il sera éliminé avec la prochaine période menstruelle. Mais vous ne le remarquez pas.

La non-implantation peut être due par exemple, au fait que, la membrane muqueuse n’est pas suffisamment développée pour recevoir votre bébé, ou à cause de l’existence de fibromes utérins sous muqueux qui empêchent l’implantation.

2 semaines de grossesse – savoir si je suis enceinte

La modification de la synthèse hormonale, qui se produit chez la femme enceinte, sera responsable en grande partie des symptômes de la grossesse.

Cette sécrétion des hormones n’est pas encore très développée au cours de cette semaine de grossesse, et pourtant, les premiers signes et symptômes de la grossesse peuvent déjà se produire.

Dès que le petit embryon tente d’entrer dans la muqueuse utérine de la mère, les petits vaisseaux sanguins de l’endomètre peuvent être blessés.

La femme peut remarquer alors l’apparition d’un saignement très minime (saignement d’implantation), qui peut parfois être confondu avec celui de la période.

Certaines femmes peuvent également remarquer les symptômes habituels de la grossesse, tels que, des nausées ou des fluctuations émotionnelles. D’autres peuvent remarquer l’apparition de douleurs pelviennes ou dorsales, ou parfois un gonflement une sensibilité au niveau des seins.

Le retard des règles peut également être observer, chez les femmes qui ont un cycle menstruel plus court que la normale.

NB : Il faut faire attention à ne pas confondre les taches de sang qui sorte lors de l’implantation de l’œuf, avec le vrai saignement qui se produit chaque mois avec les règles.

Test de la grossesse à 4 semaines d’aménorrhée

Si vous ressentez des symptômes qui peuvent être associés avec une grossesse, vous devriez réaliser un test de grossesse.

Le test de grossesse se base sur le dosage du B HCG pour déterminer de façon précoce si la femme est enceinte ou pas. Ceci ne ce produit que si implantation de l’œuf réussie.

Le test grossesse urinaire est généralement suffisant pour faire le diagnostic de la grossesse, cependant, la BHCG doit être présente avec une concentration spécifique pour être détectée.

En fait, la concentration d’HCG augmente continuellement jusqu’à la 12e semaine de gestation.

Après 7 à 9 jours de la fécondation, cette hormone peut être détectée par un médecin dans le sang de la femme enceinte. La détection urinaire est légèrement plus tardive.

À 2 semaines de grossesse, si le test urinaire est négatif, ça ne veut pas forcément dire que vous n’êtes pas enceinte. Le taux de bêta HCG peut être encore bas, et non détectable par le réactif de la bandelette urinaire. Il faut répéter le dosage urinaire après une semaine, surtout si le retard des règles persiste.

La visualisation de la grossesse n’est encore pas possible par l’échographie que ça soit sus-pubienne ou endovaginale.

Conseils pratiques à 2 semaines de grossesse

Apprenez à connaître votre cycle! Mieux vous connaîtrez votre corps, plus il vous sera facile de déterminer vos jours fertiles.

Plus votre style de vie est sain et équilibré, plus les chances de tomber enceinte sont grandes. Cela s’applique à votre régime alimentaire ainsi qu’à votre niveau de stress.

L’exercice régulier non seulement vous fait sentir mieux, mais il a aussi un effet positif sur votre santé.

Le sport que vous faites n’a pas d’importance, yoga, natation ou entraînement d’endurance. Le plus important c’est qu’il soit suffisamment plaisant pour être pratiqué de façon régulière.

Le surpoids et l’insuffisance pondérale peuvent rendre difficile la grossesse. Essayez d’atteindre un poids correct, à travers une activité sportive adaptée une nutrition équilibrée.

Les techniques de relaxation, comme le yoga et la méditation, vous aideront également à vider votre esprit.

Veuillez discuter avec votre médecin de tous les médicaments, vaccins, et produit que vous avez l’intention d’utiliser. Certains d’entre eux peuvent être dangereux pour la grossesse.

À partir de maintenant, faites particulièrement attention à votre alimentation, car elle a un effet direct sur votre enfant. En particulier l’acide folique, qui est extrêmement important au début de la grossesse pour le développement du système nerveux.

Points Pratique – semaine 2 de grossesse

En moyenne, sept jours après la fécondation, et au début de la quatrième semaine de gestation, l’ovule fécondé niche dans l’utérus.

Au cours de cette phase, le principe du « tout ou rien » détermine si la grossesse est maintenue ou pas.

Immédiatement avant l’implantation (nidation), l’embryon peut facilement être endommagé, particulièrement par des influences externes.

Si l’organisme nouvellement développé ne parvient pas à compenser un tel dommage, son développement s’arrête. La cellule germinale est alors “rincée” avec la période menstruelle.

Peu avant la nidation, l’embryon perce la muqueuse utérine jusqu’à ce qu’il soit complètement recouvert par celle-ci.

À la fin de la 4e semaine de gestation, l’embryon ne mesure qu’un demi-millimètre.

Dès que le diagnostic de la grossesse est posé, le tabagisme et l’alcool sont absolument interdits, car ces polluants peuvent traverser la barrière placentaire et nuire à la santé votre bébé

Date de la grossesse – 4 semaines d’aménorrhée

Pour utiliser la même datation de la grossesse que les médecins gynécologue, il faut commencer le compte à partir du premier jour des dernières règles.

Ainsi, la mesure de la date de la grossesse commence deux semaines avant la fécondation, cela veut dire que :

2 semaines de grossesse + 0 jour = 4 SA semaines d’aménorrhée + 0 jour

2 semaines de grossesse + 1 jour = 4 SA semaines d’aménorrhée + 1 jour

2 semaines de grossesse + 2 jours = 4 SA semaines d’aménorrhée + 2 jours

2 semaines de grossesse + 3 jours = 4 SA semaines d’aménorrhée + 3 jours

2 semaines de grossesse + 4 jours = 4 SA semaines d’aménorrhée + 4 jours

2 semaines de grossesse + 5 jours = 4 SA semaines d’aménorrhée + 5 jours

2 semaines de grossesse + 6 jours = 4 SA semaines d’aménorrhée + 6 jours

Ressources

The impact of maternal smoking during pregnancy: Link

Interventions for nausea and vomiting in early pregnancy: Link

Applications Android pour mesurer de façon précise Age gestationnel en semaines d’aménorrhée.